0

Menacée de disparition, Jean NKuete appelle à réfléchir sur l’avenir politique du RDPC

Rdpc Zoetele Resultats Camerounweb Une réflexion collective aura lieu le 24 mars

Fri, 18 Mar 2022 Source: www.camerounweb.com

Une réflexion collective aura lieu le 24 mars

Pour Nkuete il faut poser « un regard objectif et sans complaisance sur le chemin parcouru

La réflexion va tourner autour du concept « d’émergence partagée 

Dans la circulaire relative au 37e anniversaire du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais, qu’il signe le 15 mars dernier, Jean Nkuete, le secrétaire général du Comité central, propose de poser « un regard objectif et sans complaisance sur le chemin parcouru, les réalisations accomplies, les interpellations de la société, afin de tracer un sillon durable, viable, réaliste et objectif de notre avenir ».

Le thème de cet anniversaire rappelle que cette réflexion va tourner autour du concept « d’émergence partagée ». « Pour le RDPC, l’émergence du parti et celle du Cameroun sont liées. C’est pourquoi on dit qu’on est derrière le président de la République pour continuer de le soutenir dans sa quête pour l’émergence. Et pour qu’on le soutienne, on ne peut pas aller en rangs dispersés. Les deux vont de pair. C’est pourquoi, il faut mieux consolider nos acquis pour mieux accompagner le président dans la construction du Cameroun », explique Simon Metsengue, de la sous-commission communication du Comité central du RDPC.

Maintenant, il ne reste plus qu’à connaître dans quelles conditions cette réflexion sera organisée. « L’organisation est en train de se mettre en place », indique-t-on au Comité central. Une réunion est pour cela prévue ce soir au siège du parti à Yaoundé.

Le Comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) convie, le 24 mars prochain, les militants à une réflexion sur l’avenir du parti à l’occasion du 37e anniversaire de cette formation politique, au pouvoir depuis sa création en 1985 à Bamenda.

Il faut noter que ces derniers temps, le Rdpc fait face à de nombreux problèmes notamment des querelles intestines liées au renouvellement de la classe politique.

Source: www.camerounweb.com