0

Modification de la constitution, l’Etat recule devant la vague de désapprobation

Debat  A Lassemblee Nationale Le projet de loi n’a pas été déposé à l’Assemblée

Tue, 22 Mar 2022 Source: www.camerounweb.com

Un projet de loi avait été annoncé de révision de la Constitution

Il s’agissait de mettre sur pied une vice-présidence

Le projet de loi n’a pas été déposé à l’Assemblée

L’Etat du Cameroun vient de reculer devant la désapprobation populaire. Depuis quelques semaines plusieurs sources annoncent un projet de modification de la constitution, dans le but d’instaurer un poste de vice-président. Seulement depuis l’annonce de ce projet, plusieurs camerounais ont largement critiquée cette initiative. On apprend ce matin de la voix du député Cabral Libii que ce projet n’est pas à l’ordre du jour à l’Assemblée nationale. « Afin que le peuple soit édifié...Le projet de loi annoncé de révision de la Constitution pour l'institution d'une vice-présidence se fait toujours attendre. La première vague des textes est arrivée. Une vingtaine. En majorité des Traités à ratifier et deux projets de lois. L'un sur le secret bancaire, et l'autre sur la protection du patrimoine routier », a écrit Cabral Libii, il y a quelques minutes.

Plusieurs voix avaient déjà dénoncé ce projet. « Une révision constitutionnelle est un grand moment de la vie politique, sociale et économique de la République, elle doit être motivée par une raison grave ayant un impact et un caractère aussi grave dans la vie de la nation. Autant dire aux uns et aux autres, qu’il ne s’agit pas d’un jeu de foire, de chahut politique. A moins que l’on m’impose ou, au moins, qu’on me présente les causes évidentes et fortement déterminantes qui peuvent justifier une révision de la constitution actuelle du Cameroun. Comme le souhaitait le Président Barack Oba ma : « des institutions fortes ». , Pauvre Saint Eloi Bidoung », me dira – t – on « si on t’explique le Cameroun et que tu l’as compris…c’est qu’on t’a ma expliqué ».

Selon certains illuminés, le chef de l’Etat, Paul Biya, serait très malade en son palais et on nous le cacherait. La rue publique en parle d’ailleurs, un célèbre avocat au barreau du Cameroun, ancien bâtonnier connu pour ses effets de manches lors de la défense des leaders de l’opposition et de la société civile, attirait encore l’attention en fin de semaine dernière, sur (selon lui) « l’état de santé de Paul Biya, de Chantal Biya et de …Brenda Biya » . Pauvre Franck Biya, Voilà toute sa famille décimée par la rumeur et Les réseaux sociaux.

Le débat enfle, à savoir : serait – il donc normal ou non, que l’aîné, l’héritier prenne les choses de la famille en main ? J’ai été offusqué ce weekend – end d’entendre une chose de la bouche d’une « créature » qui m’a fait froid au dos. Un membre influent de l’élite du pays organisateur, tête pleine, les pieds sur terre et les mains chargées d’une fortune mal acquise ; nous vanter la paix et prospérité qui règne nt en République sœur et voisine de Guinée Equatoriale. Et pour cause : Téodorino, le fils aîné, est vice – président de la République, aux côtés de Teodoro, le père, président de la République depuis bientôt une quarantaine d’années. Cette haute personnalité originaire du pays organisateur fait partie du club des « Franckistes », un cercle de dérangés et de flagorneurs qui manœuvrent les esprits tout aussi dérangés afin de les enrôler dans une accession au trône de Franck Biya par le biais du « Gré à Gré », dénonçait le chroniquer politique Saint Eloi Bidoung.

Source: www.camerounweb.com