0

Politique : vers une déchéance de Bello Bouba Maigari et une alliance avec le Rdpc

Bello Bouba Maiguri En attendant le congrès

Fri, 21 Jan 2022 Source: www.camerounweb.com

Le Congrès de l’Undp a lieu dans les prochains jours

Bello Bouba le président sera probablement déchu

Son parti pourra s’allier au Rdpc

L’éviction de Bello Bouba Maigari de son poste de président de l’Union nationale pour la démocratie et le progrès (UNDP) n’est plus un sujet tabou. Mais pour le moment, il n’est pas envisageable que le président du parti, Bello Bouba Maïgari, perde son poste. Celui qui est aussi ministre d’État dans le gouvernement de Joseph Dion Ngute est solidement accroché à son fauteuil. Mais à 75 ans cette année, l’idée d’un congrès extraordinaire pour désigner le candidat du parti à l’élection présidentielle de 2025 est de plus en plus évoquée. Ce congrès pourra réunir les militants de l’Union nationale pour la démocratie et le progrès (UNDP) les 5 et 6 mars prochains au palais des Congrès de Yaoundé, pour un congrès ordinaire électif. Mais il faut encore que ces dates soient confirmées par le bureau national. Tout comme le même bureau doit communiquer l’ordre du jour de ces travaux, comme le fait savoir Amadou Abdon, le maire UNDP de Garoua-Boulaï, dans la région de l’Est.

Quel que soit la date arrêtée, cet élu local est convaincu que pendant le prochain congrès, il va falloir passer au vote pour désigner de nouveaux membres du bureau national. Ce bureau peut donc changer de physionomie, surtout parce que des régions comme celle de l’Est, où l’UNDP a réussi à gagner une mairie malgré la super domination du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC, parti au pouvoir), demandent une meilleure représentation au sommet du parti.

Cependant la plus grande surprise de ce congrès pourrait être un lieu où l’avenir de la plateforme entre l’UNDP et le RDPC va certainement s’inviter au débat. « Nous comptons inscrire ce point à l’ordre du jour », promet Junior Woulde Ndolike, un des cadres de la fédération du Lom-et-Ndjerem (Bertoua). De nombreux militants de l’UNDP pensent que le moment est venu d’évaluer cette alliance. « Nous comptons parler de ce sujet. On veut nous aussi tirer des dividendes de cette alliance. Jusqu’à présent, nous ne ressentons pas les dividendes dans le parti. Quand on fait alliance avec un parti au pouvoir, même le dernier militant doit ressentir qu’il y a une telle alliance. C’est une alliance qui nous sert, mais nous les militants sur le terrain on ne ressent rien », déclare un des cadres du parti.

Source: www.camerounweb.com