0

Yokadouma : le Rdpc organise une réunion de crise pour sauver la mairie paralysée

Commune De Yokadouma Depuis trois semaines, la mairie de Yokadouma est bloquée par des manifestations

Sat, 26 Mar 2022 Source: www.camerounweb.com

Depuis trois semaines, la mairie de Yokadouma est bloquée par des manifestations

Impossible d’accéder à la salle des actes, les grévistes bloquent l’accès aux locaux de la mairie

Les grévistes croisent les doigts pour que cette réunion accouche des solutions favorables

C’est le 4 mars que des employés de la commune s’étaient installés dans le hall de la mairie et paralysent l’activité. Ils réclament 14 mois d’arriérés de salaire. Plus de vingt jours après, la mobilisation n’a pas faibli malgré les promesses du maire. Didier Joher, le patron politique de la ville a cru opportun de rassembler les cadres du RDPC autour d’une table.

Pour obtenir la « décrispation du climat politique au sein de la commune de Yokadouma », le président de la section du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) de la Boumba-et-Ngoko centre (région de l’Est), Didier Joher, a convoqué l’élite du parti pour une réunion de crise. « Depuis trois semaines, la mairie de Yokadouma est en proie à des manifestations entrainant un blocage de son fonctionnement et mettant en mal de nombreux usagers », écrit Didier Joher dans le communiqué qu’il signe le 20 mars dernier.

Initialement prévue dans les locaux de la mairie, c’est finalement au lycée classique que cette réunion a débuté ce vendredi 25 mars. « Il était impossible d’accéder à la salle des actes parce que les grévistes bloquent toujours l’accès aux locaux de la mairie », explique un proche du maire Ernest Timothée Abono Mpoumbiel.

Sauf que plusieurs personnalités influentes n’ont pas fait le déplacement de Yokadouma. C’est le cas de Martin Mindjos Momeny, le président de la Chambre d’agriculture, des pêches, de l’élevage et des forêts (Capef). Mais aussi Armand Ndjodom, le secrétaire d’État auprès du ministre des Travaux publics…

Le timing de cette réunion n’est pas un hasard. « Il [Didier Joher] voulait profiter du 24 mars, l’anniversaire du parti, pour rassembler toute l’élite à Yokadouma », fait savoir notre source. Cette dernière avoue que cette fête était le prétexte idéal pour rassembler tout le monde, car la majorité des personnes invitées résident à Yaoundé. Et en parlant de ces invités, Didier Joher a ratissé large : 19 personnalités, l’ensemble des 41 conseillers municipaux, les conseillers de la région et bien sûr des représentants des agents communaux.

Malgré ces absences remarquées, pour Didier Joher l’objectif reste le même : « trouver une solution durable aux fléaux qui minent cette collectivité ». Pour y parvenir, ce médecin légiste compte sans doute sur sa position politique. Il est en plus présenté comme « un bon rassembleur », qui a en plus une situation financière envieuse grâce à son activité agricole. Autant d’éléments d’influence qui peuvent peser sur la balance en forçant tout le monde à s’investir pour un retour à la sérénité.

Source: www.camerounweb.com