2

Dernière minute : Un homme 'clé' de Paul Biya demande la libération de Marafa Hamidou Yaya

Biya  Marafa Il n’est plus question que Marafa Hamidou Yaya reste en prison

Mon, 1 Aug 2022 Source: www.camerounweb.com

Depuis vendredi dernier donc, sur "hautes instructions présidentielles" l'ancien ministre de l'eau et de l'énergie est sorti de prison. La question qui taraude les esprits à la suite de cette liberation est celle de savoir si l'impartialité judiciaire est encore une réalité dans ce régime.

Sans risque de se tromper on peut affirmer que l'exécutif utilise, voire instrumentalise cette justice dans le seul but d'éteindre politiquement les potentiels candidats au poste présidentiel, la preuve: Marafa Hamidou Yaya, Atangana Mebera et autres restent toujours en détention provisoire sans jugement dans le seul but qu'il soient politiquement "out" pour les échéances futures.

Il n’est plus question que Marafa Hamidou Yaya reste en prison. L’ancien ministre de l’administration territoriale vient de bénéficier de plusieurs soutiens. Le dernier en date, une coalition des Camerounais de la diaspora qui ont lancé une vaste campagne sur les réseaux sociaux. Pancarte en main, ils demandent la libération de ce fils du Grand Nord.

Rejoignant le groupe de soutien aux autres détenus, l’analyste politique Hamidou Biao, réputé proche du pouvoir pense que toutes les autres personnalités arrêtées dans le cadre de l’opération épervier devraient être libérées.

« Dommage qu’ils ne bénéficient pas des faveurs comme les Atangana Kouna et autres….. Le Ministre d’Etat Marafa Hamidou Yaya condamné pour « complicité intellectuelle », une infraction nullement prévue par le code pénal Camerounais. Marafa Hamidou Yaya paie le prix de sa loyauté et de son ambition Présidentielle. Amadou Vamoulké attend toujours qu’un verdict soit rendu dans son dossier depuis 2016…plus de 66 renvois… » écrit ce dernier sur les réseaux sociaux.

Parlant des jeunes du Nord, ils avaient prévu faire une manifestation pour faire libérer Marafa Hamidou Yaya.

Source: www.camerounweb.com
Related Articles: