0
Entertainment Sat, 30 Apr 2016

Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Moany M. LaGrace présente son Maxi single ‘ Assimba’

Fruit d’un beau métissage 100% africain, elle chante haut la grâce et le bonheur qui la couve depuis ses premiers cris.

Gracieusement portée au chant religieux, Moany dévoile enfin son talent dans un maxi qu’elle présente au public avec une volonté de perdurer.

Auteur compositeur de ce maxi, dont on retient trois titres (« Qu’il Est Bon » ; « Assimba » et « Dze Ene Egning »), qui résument à suffisance la volonté manifeste de Moany à dorer le nom du Très Haut en tout lieu et en tout temps.

Ceci, au travers des chants divers mais toujours autour dun theme central la glorification de Dieu, l’amour entre les Hommes…

Au bout de ce magnifique parcours, autant plurivalente que dévouée Moany Moany LaGrace présente donc à travers ce maxi single « Assimba ».

Fruit de ces expériences de la vie et son amour avoué en chanson pour Dieu et ses merveilles dans nos vies.

Comme dit Moany dans « Assimba », « Dieu prend toujours les rejetés pour les projeter ». Son parcours est définitivement la volonté du Dieu dont elle défend les bienfaits et les miracles en chansons.

C’est la ville d’Akono, plus précisément les chorales de la chapelle Notre Dame des 7 douleurs, Sainte Cécile et la Chapelle Elat qui découvrent l’envol et la voix de Claire Hortence, qui y commence à chanter à l’âge de 05 ans.

La musique ne faisant qu’un avec elle, Moany intègre la chorale de son lycée, pratiquant concomitamment la danse traditionnelle et la danse moderne.

La chanteuse ne tarde d’ailleurs pas à interpréter ses idoles de l’époque telles que : Aicha Kone, Monique Seka, Jacky Biho, Chantal Ayissi, Diana King, etc.

Le cœur en chanson, et l’amour de Dieu incisif, en 1999 elle intègre la chorale protestante Echos du Paradis du quartier Emana à Yaoundé.

Touchée vigoureusement par les faveurs et les miracles du Seigneur, LaGrace explore différentes voix tout en forgeant son chemin à sa convenance.

Car de 2001 à 2004 à Mvog-Mbi, elle a été avec la chorale Cœur Angélique. Miracle est la vie et peut en témoigner puisqu’en novembre 2004, la chanteuse Moany Moany La Grace fait une rencontre avec le Seigneur et reste donc dans les chorales comme toujours et se fait former au passage à Alamba Academy de son aînée Odile Ngaska ; bénéficiant de l’encadrement de Monika, Feu Merlin Tekam, Germaine Noumana et d’autres.

Il convient aussi de rappeler que l’artiste au début des années 2000 a eu à collaborer avec d’autres artistes tels que Avenir Ava; Don Kompadré du groupe Lezé de la capitale; Macase où elle bénéficie de l’encadrement de Corry Denguemo; Cathy Assenze de l’orchestre de la Crtv.

Son amour pour le Seigneur demeure inchangé et comme elle sait si bien le dire, « c’est à vie » !

Source: culturebene.com

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter