MenuPaysHistoire

Période précoloniale

LA PERIODE PRECOLONIALE AU CAMEROUN.

Les premiers habitants du Cameroun furent probablement des populations proches des Baka et des Akas, communément appelés pygmées. Ils habitent toujours les forêts des régions du sud et de l'est.

Durant le premier millénaire avant Jésus-Christ, le Sud-Ouest actuel du Cameroun et le Sud-Est du Nigeria aurait été le habité par les peuples bantous. Durant le Ve siècle avant Jésus-Christ, d'après certains historiens, le carthaginois Hannon aurait atteint le mont Cameroun qu'il aurait baptisé le « char des Dieux ». D’autres historiens, à cause de l’absence des traces de son passage, rejettent cette théorie.

Les Tikars, les Bamouns et les Bamilékés se déplacent ensuite vers les hauts plateaux du pays. Au Nord, la civilisation des Saos commence à se développer dans le Bassin du Lac Tchad.

La région du lac Tchad passe au xvie siècle sous le contrôle de l'empire de Kanem-Bornou. Le premier état connu des historiens dans la région est celui du Kanem, qui se développe autour du lac Tchad à partir du ixe siècle. Il devient musulman au xie siècle et atteint son apogée à la fin du xvie et au xviie siècle. Il impose sa souveraineté à la majeure partie du territoire camerounais. Mais il se heurte sans cesse à la résistance des peuples et des petits royaumes camerounais.

À la fin du xvie siècle, la grande vague migratoire des Peuls, peuple de pasteurs nomades qui se déplacent d'Ouest en Est depuis le Macina, atteint le lac Tchad. Au siècle suivant, les Peuls s'implantent dans l'Adamaoua actuel, contribuant à la diffusion de l'islam. Ils s'organisent en petits États théocratiques musulmans, dirigés par un lamido, à la fois chef politique et spirituel.

Le royame Bamoun est fondé à la fin du xvie siècle et prend son essor sous le règne de Mboumbouo Mandù, à la fin du xviiie siècle, qui étend son territoire par la force des armes. Il s'emploie ensuite à consolider son pouvoir. Au début du xixe siècle, les États musulmans étendent et consolident leur pouvoir.

En 1804, Usman dan Fodio et les Peuls du Nigeria lancent une guerre sainte contre les Haussas afin d'étendre le royaume toucouleur. Forts de cet exemple, les Peuls du Sud rallient leur cause et propagent le djihad dans leur région. Adama, chef des Peuls du sud, prend le titre de cheikh et les plateaux du Sud islamisés prennent le nom d'Adamaoua. Leur capitale, Yola, se trouve sur la Benoué. Le lamido Adama meurt en 1847.

Les Portugais arrivent sur les côtes en 1472. Le navigateur Fernando Poo baptise le pays « Rio dos Camaroes» ce qui veut dire "rivière des crevettes” à cause de ses richesses en crevettes. Vers 1532 la traite des Noirs se met en place avec la collaboration des Doualas. Au xviiie siècle arrivent les pasteurs peuls venus de l'Ouest, qui refoulent les Kirdis et les Massas de la plaine du Diamaré, entre Logone et Bénoué. Ils islamisent les plateaux du Sud. Leur chef, Ousmane dan Fodio, envoie son guerrier Adam islamiser les plateaux du Sud, rebaptisé Adamaoua. Il est stoppé par le royaume Bamoun. Le royaume Bamoun s'islamise sous l'impulsion du roi Njoya, qui reste célèbre pour l'alphabet composé d'idéogrammes qu'il crée et pour la carte du pays qu'il fait établir.

 

Dates importantes de la période précoloniale du Cameroun :

-       Fondation du Royaume du Kanem-Bornou (750-1900)

-       Fondation du Royaume Bamoun (1384-1884), à capitale historique à Foumban

-       vers 1400 : fondation du Royame de Bandjoun ou Djo ou La'djo (actuel Koung-Khi)

-       Fondation du Royame Mandara (v. 1450-1902)

-       Fondation de l'Emirat de l'Adamaoua (1809-1903)

-       1827 : exploration anglaise du Cameroun et du Biafra

-       1845 : début de l'évangélisation par la Baptist Missionary Society de Londres

-       1847: mort de Modibbo Adama, monarque de Yola ; la capitale de l'Adamaoua , Yola, se trouve alors sur la Bénoué. Le royaume bamoun, dont la capitale se situe à Foumban, doit lutter contre l'expansion peule.

-       1868 : installation de négociants allemands

-       1884 : les Doualas signent un traité d'assistance avec l'Allemagne, celle-ci proclame sa souveraineté sur le Kamerun

-       1890 : installation de la Societas Apostolus Catholici (évangélisation)